Le savon est indispensable pour tout le monde : il est LE produit d'hygiène de base. Il est tellement utilisé par tous au quotidien qu'on ne lui prête pas vraiment attention.

Solide, liquide, en paillettes, en bloc, parfumé, surgras, noir, de Marseille, artisanal... Il existe une foule de noms pour définir le savon. En quoi ces savons sont-ils différents ? D'où vient le savon ? De quoi est-il composé ? Comment est-il fabriqué ? Que peut-on en faire ?

On vous dit tout sur le savon dans ce guide complet. Vous y découvrirez aussi beaucoup d'informations pratiques sur cet accessoire indispensable qui vous accompagne dès le début de votre journée.

savon definition

Le savon, c'est quoi ?

Le savon est une matière solide ou liquide qui a des pouvoirs nettoyants et dégraissants. On le décline aujourd'hui sous de multiples formes et pour des usages variés : lessive pour les vêtements, savon liquide pour les mains, savon pour le corps, etc.

Le savon est en fait le résultat d'une réaction chimique simple connue depuis la nuit des temps entre un corps gras (une huile, du beurre ou de la graisse) et de la soude caustique.

Pour faire du savon avec une texture molle ou liquide, on remplace la soude par de la potasse.

Quelle est l'histoire du savon ?

Les historiens ne sont pas très précis sur la date de l'apparition du savon, mais on sait qu'il existe depuis plus de 4 000 ans.

Quelles sont les origines du savon ?

Des traces de l’utilisation de savon en 2500 avant notre ère ont été trouvées au Moyen-Orient. Les Sumériens nous ont en effet laissé des recettes de fabrication de savon (saponification) inscrites sur une tablette d'argile. Ils utilisaient des graisses animales et des cendres pour nettoyer la laine du suint. Une autre tablette datée de 2200 avant notre ère mentionne l'utilisation du savon dans un but thérapeutique. Ils ne s'en servaient pas pour l'hygiène, mais pour soigner les problèmes de peau.

Les Égyptiens utilisaient une substance issue du mélange de graisses animales ou végétales avec du sulfate de plomb ou du carbonate de sodium. Ils obtenaient une pâte appelée trona et l'utilisaient surtout dans un but thérapeutique et pour nettoyer le linge. Ils employaient aussi du natron, un bicarbonate de soude naturel extrait des lacs salés, pour leur hygiène personnelle.

Est-ce que le savon existe à l'état naturel ?

La saponaire, grâce à la saponine qu'elle contient, est une plante qui mousse, lave et désinfecte quand on y ajoute un peu d'eau. Elle est aussi appelée "savonnière" ou "savon des fossés".

Le savon et les Gaulois en Europe

En Europe, l'apparition du savon est un peu plus tardive. Les Gaulois seraient pourtant les inventeurs du savon. Ils le fabriquaient à partir de cendres alcalines ou potassiques, de saindoux de sanglier et de suif (graisse animale). Ils s'en servaient comme shampoing ainsi que comme soin lissant et colorant pour les cheveux. C'est cette mixture qui leur permettait de colorer leurs cheveux blonds en roux ! Les Romains découvrent cette nouveauté et l'adoptent en la diffusant au gré de leurs conquêtes.

Qui a inventé le savon ?

Le savon aurait été inventé par les Gaulois, selon Pline. Le mot savon viendrait du latin sapo.

De l'artisanat à l'industrialisation de la production de savon

À Marseille, on fabrique du savon à partir de l'huile d'olive à partir du 9e siècle. On utilisait alors les cendres obtenues avec la combustion de plantes marines comme la salicorne, riche en carbonates de sodium, de potassium et de calcium.

Le commerce du savon prend de l'essor surtout à partir du 11e siècle dans la région méditerranéenne. La première savonnerie artisanale est créée à Toulon en 1430 par un industriel de Grasse nommé Palmier. Au 17e siècle, Louis XIV finit par réglementer la fabrication du savon pour éviter les fraudes. Au 19e siècle, les avancées de la science expliquent le processus chimique de la fabrication du savon (la saponification) et on importe des huiles de coprah et de palme à moindre coût pour produire du savon en grande quantité. Le savon se démocratise et entre dans le quotidien de tous, des maisons bourgeoises aux lavoirs communaux.

Au début du 20e siècle, on arrive chimiquement à rendre les corps gras stables grâce à ce qu'on appelle l'hydrogénation. Sont alors fabriqués des savons de toutes sortes à base de détergents synthétiques ou d'agents tensioactifs. L'industrie du savon est prolifique, le savon étant devenu incontournable parmi les produits d'hygiène.

À la fin du 20e siècle, apparait un regain d'intérêt du grand public pour le savon solide.

Le savon dans les camps de concentration

Une rumeur a prétendu que les nazis fabriquaient du savon à partir de graisse humaine issue des cendres des victimes dans les camps de concentration durant la seconde guerre mondiale. Le Tribunal de Nuremberg n'a jamais pu prouver l'existence d'une production industrielle de tels savons, tout en reconnaissant diverses expérimentations avec les cendres des victimes.

Quelle est l'origine du mot savon ?

Les origines du mot savon sont très discutées et elles ne sont pas établies ! Certains affirment que le mot savon vient du latin sapo, d'autres du grec sapon. D'autres encore prétendent qu'il est dérivé du nom de la ville Savone en Italie qui aurait vu se construire la première savonnerie de l'histoire. Une légende raconte même qu'il tiendrait son nom de son lieu de naissance au Mont Sapo près de Rome. Les Romains y faisaient des sacrifices d'animaux, provoquant des coulées de graisse animales mêlées aux cendres, vers le cours d'eau à proximité. Les habitants du village voisin y venaient alors pour nettoyer leurs vêtements. C'est ainsi que serait né le savon !

savon histoire

De quoi est composé le savon ?

Le savon se compose d'un corps gras et d'une base forte, appelée aussi alcali. Il est le résultat d'une réaction chimique entre le sel d'un corps gras et du potassium ou du sodium. Ses composants ont notamment la propriété de former une mousse et une émulsion. L'ensemble produit du glycérol et des carboxylates, avec des qualités détergentes.

Pourquoi faut-il faire mousser le savon pour qu'il nettoie ?

Comment agit le savon sur une salissure ? C'est en fait une histoire de propriétés physiques. L'eau savonneuse est détergente grâce à sa structure. Le savon se fixe sur les salissures et les graisses et les enveloppent dans des gouttelettes et des micelles. Sous l'action d'une agitation, elles se séparent puis se reforment. Les substances graisseuses et les salissures finissent par ne plus pouvoir s'agglutiner et partent avec l'eau de rinçage. L'action du savon est donc mécanique : il ne tue pas les bactéries et il ne supprime pas la saleté. Il les détache et permet que l'eau les évacue.

L'action du savon est identique sur la peau : il dissout le gras du film hydrolipidique qui protège la peau. Il est ainsi évacué avec les saletés dans l'eau de rinçage, puis se reforme après plusieurs heures. Il faut savoir que de trop nombreux lavages fragilisent la peau, puisque le film hydrolipidique la protège et retient l'eau nécessaire à son hydratation et à son bon fonctionnement.

Que veut dire "passer un savon" ?

L'expression viendrait du temps où les femmes se réunissaient au lavoir pour nettoyer le linge. Elle le frottait énergiquement à l'aide de battoirs tout en se racontant les derniers potins. Passer un savon signifie aujourd'hui réprimander vertement quelqu'un en référence au sermon et à l'énergie qu'il faut déployer faire mousser le savon.

Quelle est la composition des savons industriels ?

Les savons commerciaux contiennent bien fréquemment d'autres molécules détergentes que l'assemblage de matières grasses et de soude ou de potasse. Ces produits sont souvent pétrochimiques et complétés par des additifs.

Y a-t-il des additifs dans le savon ?

L'ajout d'un ou plusieurs additifs permet de fabriquer un savon en fonction d'un bienfait recherché : agents anticalcaires, conservateurs, colorants, parfums, huiles, agents hydratants, abrasifs, huiles essentielles, substances antibactériennes, antifongiques ou antiseptiques. Par exemple, un savon exfoliant est enrichi avec certaines particules végétales ou marines ayant des propriétés spécifiques.

Comment le savon est-il fabriqué ?

Le savon est le produit d'une réaction chimique entre un corps gras et un alcali (de la soude ou de la potasse). Le processus de cette réaction chimique est appelé la saponification.

Comment fabriquer du savon liquide ou dur ?

La soude produit du savon dur et la potasse du savon mou ou liquide. Il suffit donc d'associer l'une ou l'autre à un corps gras pour produire du savon liquide ou dur selon vos besoins.

Qu'est-ce que la saponification ?

La saponification est une transformation par hydrolyse des corps gras (huiles végétales, beurres, graisses animales) par la soude ou la potasse. La saponification peut se faire à froid ou à chaud.

Qu'est-ce que la saponification à froid ?

La saponification à froid est simple à réaliser. Elle est même possible à faire chez soi. Il s'agit de mélanger la soude avec l'huile en veillant aux proportions et en ajoutant de l'eau. Il faut en effet une quantité plus importante d'huile que de soude. La réaction du mélange est totale, c'est-à-dire qu'elle a lieu jusqu'à ce que l'un des réactifs disparaisse. Afin d'être assuré qu'il n'y a plus de soude, il faut donc un excès d'huile. L'huile non saponifiée assure aussi des propriétés adoucissantes et nourrissantes au savon : on dit qu'il est "surgras". Il est conseillé une réduction de soude d'au moins 5 %.

La saponification à froid, c'est-à-dire à température ambiante, est un processus lent. Il nécessite au moins 4 semaines d'attente. Cette étape est aussi appelée "cure" ou "temps de séchage".

La saponification à froid présente l'avantage de préserver les propriétés des huiles végétales utilisées. Ainsi, les savons saponifiés à froid sont conseillés pour les peaux sensibles.

Qu'est-ce que la saponification à chaud ?

La réaction chimique au cours de la saponification se fait à chaud lorsque les corps gras ont été préalablement chauffés. Cette méthode est plus délicate à mener gérer dans le cas d'une fabrication de savon maison ou artisanale.

La saponification à chaud est utilisée pour la fabrication industrielle du savon grâce à un excès de soude. Quand la réaction chimique est terminée, la pâte à savon est lavée pour retirer l'excès de soude et de glycérine.

Le surgraissage additionnel

Pour obtenir un mélange contenant davantage d'huile que de soude (ou potasse), l'ajout (le surgraissage) peut s'effectuer en fin de préparation au moment de l'étape appelée la "trace". L'intérêt de procéder ainsi est qu'il est possible d'ajouter à cette huile d'autres ingrédients comme des huiles essentielles, des parfums ou des colorants, par exemple.

Un surgraissage de 8 à 10 % permet d'obtenir un savon doux. Un excès de corps gras risque de rendre le savon mou.

La fabrication artisanale du savon

Les artisans savonniers utilisent généralement la saponification à froid et mettent en pratique un savoir-faire ancestral. Ils utilisent au maximum des produits naturels et locaux. Les différents types de savon artisanal sont produits dans des savonneries.

La fabrication industrielle du savon

Les fabricants de savons industriels ne sont pas considérés comme des producteurs. Ils reproduisent simplement un procédé de fabrication industrielle. Les matières premières utilisées sont souvent de l'huile à bas coût, comme de l'huile de palme ou de suif, et plus rarement de l'huile d'olive. Les procédés de fabrication reposent sur la saponification à chaud et nécessite donc des huiles stables. La pâte à savon est rincée à l'eau pour enlever l'excédent de soude et la glycérine. Il perd souvent ainsi certaines propriétés hydratantes.

Au niveau mondial, la production de savons industriels est assumée par quatre sociétés leaders : Procter & Gamble, Unilever, Henkel et Colgate.

Quelques chiffres sur le savon

Chaque année, plus de 850 000 tonnes de savon sont produites en Europe. Les 3 principaux producteurs de savon sont l'Angleterre, l'Allemagne et la France qui se partage 90 % du marché.

En France, 3.3 kilos de savons sont consommés chaque seconde. Les Français consomment 1.6 kilo de savon par an et par personne ( source : Planetoscope).

Comment fabriquer du savon maison ?

Fabriquer son savon soi-même présente bien des avantages, dont celui d'obtenir un savon doux et exempt de substances chimiques. Il suffit de trouver la recette de savon maison qui vous convient. Il en existe de nombreuses.

Sélectionnez d'abord les ingrédients que vous souhaitez utiliser :

  • un corps gras comme de l'huile d'amande douce ou du beurre de karité par exemple ;
  • de la soude caustique ;
  • des colorants, parfums ou huiles essentielles de votre choix.

Procurez-vous également un moule pour faire son savon. Utilisez un calculateur pour calculer vos proportions.

Fabrication de savon vert

Quels sont les types de savon ?

Il existe différents procédés de fabrication du savon qui dépendent surtout des composants utilisés et qui sont souvent liés à une origine géographique.

Le savon de Marseille

Le savon de Marseille n'est pas obligatoirement fabriqué à Marseille ! Le savon de Marseille correspond à un procédé de fabrication spécifique et non à une zone géographique définie. Il n'est pas protégé par une IGP (Indication Géographique Protégée).

Le véritable savon de Marseille est constitué de soude et de 72 % d'huile végétale (huile d'olive, de palme ou de coprah). Il est saponifié à chaud au chaudron. On le reconnaît à sa couleur verte ou blanche en fonction de l'huile utilisée et à sa forme carrée reconnaissable.

Le savon de Marseille ne contient aucune graisse animale, aucun additif et aucun agent allergène, ce qui en fait un savon particulièrement apprécié pour le linge et la peau des bébés et des personnes à tendance allergiques. Il a d'ailleurs fait chuter le taux de mortalité infantile quand il a commencé à être largement utilisé au 19e siècle.

Utilisation
Le savon de Marseille est donc utilisé pour le nettoyage de tous les types de peau (normale, acnéique ou avec de l'eczéma), des cheveux, de la vaisselle et du linge.

Le savon de Castille

Le savon de Castille est un savon naturel originaire d'Espagne. Il est composé d'huile d'olive et saponifié à froid, contrairement au savon de Marseille qui a la même composition, mais qui est saponifié  chaud.

Le savon de Castille originel est composé à 100 % d'huile d'olive, ce qui en faisait un savon très peu mousseux. Avec le temps, les maîtres savonniers ont fait évoluer la recette du savon de Castille. Aujourd'hui, la composition qui se rapproche le plus du savon de Castille d'origine contient 80 % d'huile d'olive. Il est souvent enrichi d'huiles essentielles, de parfums et de colorants.

Utilisation
Le savon de Castille est un savon à tout faire. Il nettoie et adoucit tous types de peau, même les peaux sensibles et réactives. Il est même conseillé pour les bébés. Le savon de Castille est également efficace pour l'entretien de la maison : il dégraisse, nettoie et fait briller.

Le savon d'Alep

Le savon d'Alep fait référence à un procédé de fabrication et à une provenance géographique. Il est fabriqué exclusivement dans la ville syrienne d'Alep, depuis des milliers d'années.

Le savon d'Alep est constitué d'huile d'olive, d'huile de baie de laurier et de soude (à partir de la combustion de la fougère ou de la salicorne). Le savon d'Alep est fabriqué par saponification à chaud. L'huile de baie de laurier est ajoutée avant le séchage du savon pendant plusieurs mois. On le reconnaît à sa couleur brune à l'extérieur et verte à l'intérieur.

Utilisation
Le savon d'Alep est utilisé pour la peau et notamment les peaux à problèmes (acné, eczéma, psoriasis, etc.), car il a des vertus hydratantes, adoucissantes, assouplissantes et même cicatrisantes.

On l'apprécie aussi pour la lessive et en tant qu'antimites.

Le savon ayurvédique

Le savon ayurvédique est élaboré avec des ingrédients présents dans la médecine traditionnelle indienne. Il s'agit uniquement de matières premières, c'est-à-dire aucun produit animal ou fabriqué par l'Homme : des huiles végétales, de la glycérine, des minéraux et des plantes.

On retrouve souvent de l'huile de coco, de l'huile d'orange, de l'huile de santal et des extraits de gingembre. Le procédé de fabrication du savon ayurvédique est basé sur une saponification à froid.

Utilisation
En fonction des  propriétés des plantes utilisées, le savon ayurvédique aura différents bienfaits.

Le savon surgras

La dénomination de "savon surgras" provient de son procédé de fabrication. Au moment de la saponification, la proportion de corps gras est plus importante que la soude, de telle façon que la soude ne peut pas être active sur la totalité de l'huile. Ainsi, le savon a un "surgraissage" qui lui permet d'être particulièrement hydratant. La saponification peut avoir lieu à chaud ou à froid.

Utilisation
Du fait de ces propriétés particulièrement hydratantes et nourrissantes, le savon surgras protège le film lipidique de la peau et il est recommandé pour les peaux fragiles et sèches, tout en convenant parfaitement à tous les types de peau. Les dermatologues le recommandent très fréquemment.

Le savon au lait d'ânesse ou au lait de chèvre

Le lait d'ânesse et le lait de chèvre sont très semblables au lait humain. Leur richesse en vitamines et en antioxydants en font des ingrédients particulièrement efficaces dans la lutte contre le vieillissement de la peau.

Utilisation
On utilise le savon au lait d'ânesse et le savon au lait de chèvre pour nettoyer, hydrater la peau, shampouiner les cheveux et lutter contre les rides et les affections cutanées comme l'acné ou le psoriasis.

Le savon noir

Le savon noir est apparu au Maroc il y a plusieurs centaines d'années. Il est composé d'huile d'olive, d'une macération d'olives noires dans du sel et de l'hydroxyde de potassium.

Utilisation
Il est utilisé pour de multiples usages : nettoyer la peau, purifier les pores, hydrater l'épiderme. Sa richesse en vitamine E lui permet d'agir contre le vieillissement cutané. Le savon noir est aussi largement utilisé pour l'entretien de la maison (sol, surfaces de cuisine, etc.) et du jardin. Certains peuvent néanmoins être rebutés par son odeur et son aspect de pâte noire.

Le savon noir anti puceron
Le savon noir est efficace contre les pucerons ! Il suffit d'appliquer par pulvérisation un mélange d'eau et de savon noir sur les plantes infestées. C'est un remède efficace et naturel contre les pucerons.

Le savon au sel de l'Himalaya

Les cristaux de sel rose de l'Himalaya sont réputés pour être particulièrement purs et riches en oligo-éléments, ce qui leur procure des vertus détoxifiantes et régénérantes. Son procédé de fabrication est le même que celui de n'importe quel savon composé de corps gras et de soude. Le sel est ajouté au moment de la trace.

Utilisation
Contrairement à ce qu'on peut imaginer, le savon au sel de l'Himalaya est très doux sur la peau, il purifie et détoxifie.

Le savon au lait d'ânesse ou au lait de chèvre

Le lait d'ânesse et le lait de chèvre sont très semblables au lait humain. Leur richesse en vitamines et en antioxydants en font des ingrédients particulièrement efficaces dans la lutte contre le vieillissement de la peau.

Utilisation
On utilise le savon au lait d'ânesse et le savon au lait de chèvre pour nettoyer, hydrater la peau, shampouiner les cheveux et lutter contre les rides et les affections cutanées comme l'acné ou le psoriasis.

Qu'est-ce qu'un pain dermatologique ?

Le pain dermatologique est aussi appelé syndet et il ne contient pas de soude. Il n'est donc pas considéré comme un savon, puisqu'il ne subit pas de saponification. Le pain dermatologique est moins irritant, car son pH est proche de celui de la peau.

La couleur des savons

Selon les composants et leur aspect naturel, la couleur du savon est différente. Ainsi le savon portugais Blanco e Branco est bleu et blanc, le savon à l'huile d'olive est vert, etc. Le savon noir, par exemple, prend différentes teintes : noire, verte, grise, brune... Les anciens l'appelaient même parfois le savon vert ou le savon mou bleu.

Quels sont les différents formats de savon ?

Le savon se présente sous différents formats en fonction de l'usage que l'on veut en faire.

Savonnette

savonnette pain solide

La savonnette est un petit pain solide à qui on fait prendre différentes formes : rectangulaire, ovale, ronde, cubique, etc. On l'appelle aussi savon de toilette, parce qu'il se pose facilement sur le rebord d'un lavabo et qu'il peut se transporter facilement. Certains fabricants conditionnent également le savon en barre, parfois tranchée ou en bloc comme dans le cas du savon de Marseille Fer à Cheval, par exemple.

Le savon solide se décline sous toutes les formes et toutes les tailles. Les savons d'invités, par exemple, sont des petites savonnettes de généralement 25 grammes, parfumées et colorées.

Liquide

distributeur de savon

Le savon liquide est très apprécié, car il facilite certains usages comme le lavage des sols ou de la vaisselle, par exemple. Le savon devient également un gel douche ou une crème lavante pour les mains.

Copeaux

savon en copeaux

À partir de la forme solide, des fabricants transforment le savon en copeaux appelés aussi des paillettes. Le savon est ainsi plus facile à dissoudre dans l'eau pour le lavage des sols et du linge. On obtient un gel plus ou moins liquide, selon les dosages choisis. Il suffit de diluer des copeaux dans de l'eau chaude.

Poudre

Lessive de savon en poudre

Réduit en poudre, le savon permet de prendre la forme d'une poudre lavante facile à dissoudre dans l'eau et à utiliser dans le bac d'une machine à laver ou d'un lave-vaisselle, par exemple.

Mousse

mousse à raser

L'usage le plus courant du savon en mousse est la mousse à raser. Au lieu de devoir prendre le temps de faire mousser le savon sous sa forme solide, les fabricants la vendent directement en mousse afin de faire gagner du temps et du confort aux utilisateurs.

Le savon mousse est-il efficace ?

Certains fabricants commercialisent du savon en mousse pour le lavage des mains. Il est en effet très doux et agréable sur la peau, mais il semblerait qu'il soit moins efficace qu'un savon liquide ou solide. En effet, sa texture mousseuse n'incite pas à frotter beaucoup. Or, on sait que c'est dans cette agitation que le savon déploient ses propriétés lavantes et antibactériologiques.

Pâte

Savon en pâte

Le savon en pâte est connu notamment à travers le dentifrice. On y adjoint des additifs comme des substances aromatiques afin de faciliter les soins de la bouche.

Pour quoi utilise t-on du savon ?

Les usages du savon sont nombreux et dépendent du type de savon et de son format. De façon générale, les propriétés du savon artisanal sont utiles pour :

  • Les soins de la peau : le savon est conseillé pour le nettoyage et l'hydratation du corps et du visage, le lavage des cheveux, l'hygiène de la bouche ou encore l'entretien de la barbe. Sa capacité à éliminer les salissures font du savon un produit d'hygiène incontournable utilisé par tous.
  • Le linge : le savon est largement utilisé pour nettoyer, détacher et parfumer le linge, qu'il s'agisse de vêtements ou de tissus de toutes sortes, même le cuir.
  • La maison : le savon est employé depuis des siècles pour nettoyer les sols et tous types de surface ou encore pour faire la vaisselle. Le savon est même utilisé au jardin pour lutter contre les pucerons (savon noir).

La peau, le savon et le pH

La peau a un pH légèrement acide. Il faut savoir que pour respecter la peau au maximum, un savon au pH neutre n'est pas conseillé. Un pH est neutre lorsqu'il est égal à 7.

Quels sont les avantages du savon solide ?

Un savon naturel fabriqué de manière artisanale présente de nombreux atouts, notamment s'il est solide.

Le savon est économique

Le prix au kilo d'un savon artisanal est bien moins élevé que le prix au litre d'un flacon de gel douche composé d'une base lavante additionnée d'eau.

Vous l'aurez aussi remarqué : le savon solide dure plus longtemps que les gels douches ou les crèmes lavantes pour les mains. La première raison à cette économie est qu'un savon solide permet de prélever la juste dose dont on a besoin, contrairement à des gels douches et autres conditionnements.

Combien de fois peut-on utiliser un savon ?

Un savon solide de 250 grammes dure environ 2 mois en l'utilisant pour une douche chaque jour. Un savon permet donc environ 60 utilisations.

Le savon est sain

Le savon naturel est exempt d'additifs chimiques. Les marques de savon artisanal produisent des formules hypoallergéniques souvent recommandées par les dermatologues.

Comment de temps se conserve un savon ?

Un savon artisanal peut se conserver 24 mois.

Le savon est écologique

Un savon artisanal a un procédé de fabrication simple et peu couteux en énergie. De plus, il est composé avec des ingrédients naturels non polluants (un corps gras végétal, de la soude et de l'eau) qui se dégradent sans problème. Un savon est totalement biodégradable.

Enfin, un savon artisanal est souvent vendu en vrac (pratique pour le zéro déchet) ou emballé dans un simple carton.

Le savon est pratique

Un savon solide est polyvalent puisqu'il est efficace non seulement pour le corps et les cheveux, mais aussi pour le linge et la maison. Un seul produit a ainsi beaucoup d'utilisations.

De plus, il se transporte facilement dans un sac. Si vous voyagez en avion, sachez qu'il n'est soumis à aucune restriction de contenance.

Quelles sont les marques de savon ?

Les savonneries artisanales produisent du savon selon des recettes inchangées depuis des centaines d'années. Elles les agrémentent d'huiles essentielles ou d'agents naturels qui permettent des actions particulières : Savon de Joya, La Savonnerie De Nyons, Savons Arthur, Savonnerie des Collines, Savonnerie de Bormes, Savonnerie Artisanale du Jura...

Certains maîtres artisans savonniers se spécialisent dans le Savon de Marseille : Fer à Cheval, Marius Fabre, Rampal Latour, savonnerie du Midi, Mas du Roseau.Mas du Roseau...

Parmi les fabricants de savon plus généralistes qui diversifient leur production, nous pouvons citer L'Occitane, Le Petit Marseillais ou encore Lush.

Comment choisir son savon ?

Les savons artisanaux ont des bienfaits multiples. Ils n'ont cependant pas tous les mêmes caractéristiques, ne sont pas fabriqués avec le même procédé et n'ont donc finalement, pas les mêmes actions et bénéfices. Comment choisir un savon pour la peau ?

En fonction de l'âge

La peau des bébés et des jeunes enfants est fragile et nécessite un savon adapté. Les savons naturels du type savon de Marseille et savon de Castille sans additif sont particulièrement recommandés. Mieux encore, un pain dermatologique (ou syndet) protège parfaitement le film hydrolipidique de la peau et n'agresse pas l'épiderme.

Les adolescents ont souvent des problèmes cutanés (acné, rougeurs, etc.). Là encore, le pain dermatologique est conseillé pour préserver leur peau sensible tout en leur assurant une bonne hydratation. Le savon d'Alep ainsi que le savon au lait d'ânesse ou au lait de chèvre sont aussi des alternatives bénéfiques pour les peaux à problèmes.

Les peaux matures ont particulièrement besoin d'être hydratées pour limiter les effets du vieillissement. Elles trouveront un avantage à utiliser un savon surgras ou un savon d'Alep.

Types de peau

Savons adaptés

Peau de bébé

Savon de Marseille

Savon de Castille

 Pain dermatologique

Peau d'adolescent

Savon d'Alep

Savon au lait d'ânesse

Savon au lait de chèvre

 Pain dermatologique

Peau mature

Savon surgras

 Savon d'Alep

En fonction de la zone à nettoyer

La peau du visage doit être particulièrement protégée. Exposée en permanence et très souvent nettoyée, elle est plus fine et plus sensible. Un savon surgras est parfait pour préserver et hydrater la peau du visage.

En fonction du type de peau

Les types de peau sont divers et n'ont pas les mêmes besoins ni les mêmes contraintes. Il est à noter que les savons saponifiés à froid sont conseillés pour les peaux sensibles : ce procédé de fabrication préserve les propriétés bénéfiques des huiles végétales.

Types de peau

Savons adaptés

Peaux sèches

Savon surgras

Peaux normales et mixtes

Savon de Marseille

 Savon d'Alep

Peaux grasses

Savon surgras

 Savon d'Alep

Peaux sensibles

Savon surgras

Savon d'Alep

 Pain dermatologique

Peaux à problèmes

Savon d'Alep

Savon au lait d'ânesse

Savon au lait de chèvre

 Pain dermatologique

Le savon parfumé est-il mauvais pour la peau ?

Lorsqu'un savon contient du parfum, il génère potentiellement plus de risques de réactions cutanées. Tout dépend néanmoins du type de parfum utilisé lors de la fabrication du savon. Un savon enrichi avec une huile essentielle utilisée pour ses qualités odorantes n'aura pas le même impact qu'un savon auquel on a ajouté des substances odorantes synthétiques. Mieux vaut privilégier les essences naturelles et bio.

Comment choisir un "bon" savon ?

  • Un savon correctement fabriqué ne doit pas fondre rapidement. S'il se ramollit vite, c'est qu'il contient trop d'eau ou qu'il n'a pas séché suffisamment longtemps.
  • Un bon savon ne doit pas se fendiller.

Quels accessoires utiliser avec le savon ?

Pour que le savon se conserve dans de bonnes conditions une fois entamé, il faut impérativement le stocker en dehors d'une surface humide ou remplie d'eau. Ainsi, il est important de le poser sur un porte savon mural ou à poser. Veillez à choisir un porte-savon à poser adapté, qui permet au savon de sécher grâce à un double fond, par exemple. Le savon peut ainsi sécher convenablement entre deux utilisations.

L'utilisation de savon liquide nécessite un distributeur de savon. Ils font généralement entièrement partie de la décoration d'une pièce. Il en existe de différentes contenances.

Le savon et les accessoires de savon sont des idées de cadeau à la fois originales et utiles.

Découvrez notre sélection de savon de marseille